top of page
  • Writer's picturele millionnaire invisible

YODO

Updated: Sep 13, 2021

Yolo (You Only Live Once) est le cri de ralliement et l'étiquette d'une génération. Utilisé à toutes les sauces, c'est surtout l'excuse parfaite pour justifier des achats compulsifs. On veut vivre à 100 milles à l'heure, dans le moment présent, sans penser au futur. Mais une petite phrase m'a fait sourire dernièrement: - You only live once. - Wrong! You live everyday. You Only Die Once! --> YODO

Investissement

Je croyais avoir inventé l'expression Yolo Investment, mais j'ai découvert que l'expression existe déjà. Le style d'investissement Yolo est simple: faire un coup d'argent rapidement. Pour certains, la vie est trop courte pour se contenter de rendements pépères... il faut devenir riche, et vite. On achète donc des actions comme GameStop à $150 en espérant les revendre rapidement à $250, même si la dite compagnie perd de l'argent, que son plan d'affaire est désuet et qu'elle est évaluée à moins de $10 par action. Le Yolo Investment confond investing avec gambling.


Faute d'avoir inventé l'expression Yolo Investment, et comme je ne crois pas que l'expression existe encore, laissez-moi donc l'honneur de partir l'expression Yodo Investment © 😅. Curieusement, ou contre-intuitivement, c'est en investissant à long terme qu'on peut prendre plus de risque. Par ça je ne veux pas dire qu'il faut mettre tous ses œufs dans GameStop, bien au contraire. Je veux juste dire que dans un portefeuille diversifié, on peut avoir une concentration un peu plus élevée dans des actifs plus risqués (actions) puisque le temps joue en notre faveur. Mais toute chose étant égale par ailleurs, je ne veux surtout pas vous suggérer d'acheter des actions qui ne font aucun sens au point de vue valuation. Pour le but de la discussion, parlons plutôt fonds indiciel.


Avec l'investissement Yolo, on veut s'enrichir rapidement. Mais quand on perd 50% sur un titre qui n'a aucune valeur, il faut faire 100% sur le prochain titre à la mode pour "se refaire". La magie des pourcentages... Avec l'investissement Yodo, le marché peut baisser un an ou deux, mais avec les dividendes et le temps, l'histoire nous prouve qu'investir à long terme est une façon beaucoup plus sûre de s'enrichir. Pour votre "coup d'argent", pensez patience et discipline. C'est comme la fable de La Fontaine, "Le lièvre et la tortue". Même si cette fable a été publié en 1668, on voit bien que l'histoire se répète. "Rien ne sert de courir, il suffit de partir à point".

Rattraper le temps perdu

Une autre expression entendue en début d'été et qui m'a fait bondir sur ma chaise: "les dépenses de revanche" 🙄 Alors que les commerces rouvrent, les gens veulent "rattraper" le temps perdu en ce qui concerne leurs dépenses. La Presse a même publié un article pour donner des conseils à ceux qui voudraient "rattraper le temps perdu" de leurs achats. Et misère ! Imaginez la "Basic" (expression de mon jeune neveu) qui n'a pas pu rehausser son amour propre à travers des achats dispendieux pour impressionner un entourage qui n'en vaut pas la peine. Il lui faut vite refaire sa garde-robe, se pointer aux meilleurs restos et remplir Instagram de "m'as-tu vus". On a du lousse, alors il faut épater la galerie. Après tout, YOLO !

Je me rappelle, quand j'habitais Hong Kong, une ville humide et polluée, on pognait tous une gastro au moins une fois dans l'année. Cloués au lit pendant quelques jours, on en ressortait tous déshydratés avec quelques kilos en moins. Le running gag était que c'était en quelque sorte un head start pour perdre du poids et pour se remettre en forme. Même si je m'excuse pour l'image causée par le paragraphe ci-haut, il reflète bien selon moi ce qu'a été le ralentissement des dépenses causé par la pandémie: un head start pour améliorer ses finances. C'est ça la méthode Yodo... il n'y a pas de dépenses à rattraper, il y a plutôt un head-start pour les objectifs long terme. Ce sera juste Coast Fire plus tôt que prévu, sans effort !

Upgrade vs Downsize

Baisse des taux. Moins de dépenses liées au travail. Augmentation du taux d'épargne pour une tranche de la population... Un surplus budgétaire est souvent néfaste pour ceux qui ne pensent jamais à économiser et pour qui faire un budget rime avec "dépenser autant qu'il en rentre (revenu) ...". Ce surplus (temporaire) incite plusieurs personnes à "upgrader" leurs styles de vie pour impressionner les voisins, la famille, les amis... bref, pour satisfaire leurs egos. Yolo ! Même si la majorité des Yolos ne pense qu'à upgrader leurs styles de vie, une mode s'installe avec une petite minorité (que j'ai décidé d'appeler les Yodos).

À une certaine époque, la maison était souvent considérée comme un fonds de pension. De nos jours, avec la multitude d'outils et produits de placements, ce n'est plus le cas.

Malgré la forte hausse récente du prix de l'immobilier dû à la baisse drastique des taux d'intérêts, le marché boursier a historiquement mieux fait que le marché immobilier. La hausse récente de l'immobilier change peut-être un peu la donne à court-terme, mais considérant 1) le vieillissement et le faible taux de croissance de la population, 2) les taux ne baisseront pas sous zéro comme c'est le cas dans certains pays d'Europe ou d'Asie, et 3) une offre de logements qui revient tranquillement, je ne miserais pas tout sur une plus grande maison...


Que ce soit pour le VanLife (on suit Les Marioles sur Youtube), la vie sur l'eau, ou dans une micro-maison, "downgrader" son style de vie comporte plusieurs avantages. Quand on pense aux feux de forêts dans l'ouest, au manque d'eau dans le sud des États- Unis, au smog au Québec ou aux inondations en Europe et en Asie, un des avantages de downgrader son style de vie est certainement de réduire son impact écologique. Mais si on ne croit pas aux changements climatiques (!), l'avantage de dépenser moins en vue d'épargner plus est mathématiquement indéniable. Mais n'achetez pas le RV, le bateau ou le micro-chalet "pendant" que vous avez encore votre grosse maison 😉

Vie Yolo, budget Yodo ! La pandémie a bouleversé nos habitudes. Elle nous a affecté à plusieurs niveaux, tant financièrement que psychologiquement. Même si ce n'est pas fini, il faudra surement attendre encore +/-deux ans avant de revenir à une situation plus "normale" dans bien des domaines.


Que ce soit dans la façon dont on gère son budget, dans la façon dont on investit, ou dans son style de vie, il ne faut pas sombrer dans l'excuse Yolo. Car on ne vit pas juste une fois. On vit tous les jours. Malgré ce petit "dos d'âne" sur la route, le chemin de la liberté financière est long. Les "dos d'âne", il y en aura d'autres. Ils ne seront probablement pas "collectifs" comme la pandémie, mais plutôt individuels, comme une maladie, un divorce ou tout autre imprévu.


L'expression Yolo est belle sur papier. C'est vrai qu'il faut vivre comme si c'était notre dernier jour, à chaque jour. Mais du point de vue financier, comme vous risquez de vivre plus longtemps que prévu, mal gérer son budget pourrait s'avérer un désastre. Il faut vivre comme si c'était le dernier jour, mais dépenser comme s'il y en aura plusieurs autres...



586 views1 comment

Recent Posts

See All
bottom of page