top of page
  • Writer's picturele millionnaire invisible

Back to the Future

Updated: Mar 27, 2021

J'avais bien aimé le film "Back to the Future" à l'époque. Je dis à l'époque car je viens tout juste de me rendre compte qu'il est sorti en salle en 1985. Ouch ! Quel coup de vieux ... parlant de retour dans le temps !


J'ai toujours trouvé le concept de voyager dans le temps intéressant. Imaginez si vous pouviez revenir en arrière et déposer une somme d'argent dans votre propre compte de banque. Ou, mieux encore, vous laissez une petite note pour vous dire de tout investir dans Apple ou Tesla (j'avoue que si j'avais vu cette note en 1985, je me serais vraiment demandé ce qu'était Tesla...). Bon, c'est certain que si je pouvais revenir en arrière, il y a des choses bien plus importantes que je ferais, mais gardons ce blogue orienté finance ... Pourtant, des voyages dans le temps, on en fait chaque jour (!). Votre consommation d'aujourd'hui a un impact dans le futur. C'est aussi dans le futur que vous allez souhaiter pouvoir revenir en arrière et prioriser certaines de vos actions ou achats.

McSween

C'est notre comptable préféré qui a dit sur les ondes de Paul Arcand ce que je savais intuitivement mais n'avais jamais mis en mots. Un achat important à 20 ans n'a pas le même impact sur les finances que ce même achat à 50 ans. Ça paraît trop évident pour en discuter, et pourtant.

Lorsque j'étais au secondaire 5, il y avait un étudiant qui travaillait à temps plein car son rêve était d'acheter une Toyota MR2. Il avait finalement réussi à en acheter une, mais il n'avait pas assez d'argent pour acheter une assurance "des deux bords". Quelques semaines après son achat, toujours excité par la puissance de sa voiture, il a manqué une courbe à pleine vitesse. Oops. Il a payé pendant 5 ans pour de la tôle ... littéralement.


Des exemples comme ça, il y en a plein (accident en moins). Mon collègue au MBA qui a dû demander $15,000 à ses parents afin de l'offrir à qui voudrait reprendre le bail de la "super" voiture qu'il avait achetée pour montrer sa "réussite". Cet autre collègue qui, en plus d'une voiture de luxe neuve, a une moto et un bateau pour ne pas avoir l'impression de "manquer quelque chose". Ou même cet autre collègue qui ne voyage qu'en classe affaire et ne réserve que les meilleurs hôtels car "monsieur" veut vivre comme un pacha quand il n'est pas chez lui, alors que "chez lui" c'est un vieux 2 1/2 mal chauffé car il n'a pas les moyens d'acheter un condo. Je suis certain que tous aimeraient maintenant pouvoir revenir en arrière.

À 20 ou 30 ans, la différence entre épargner $50,000 ou flamber $50,000 dans son ego est beaucoup plus que $100,000 à long terme. C'est la différence entre une personne qui paye des intérêts toute sa vie sur sa consommation vs une autre qui consomme avec les intérêts accumulés à travers le temps...

Voiture

À presque 50 ans, je me promène surtout en Bixi et loue une voiture au besoin. Mes parents ont honte, ils trouvent que j'ai l'air d'un pauvre alors que le cousin de la fesse gauche vient tout juste d'acheter un SUV tout neuf, encore. Ce que mes parents ne savent pas c'est que j'ai acheté une Maserati GranTurismo il y a 30 ans, et j'en prendrai possession dans 10 ans!

C'est ça voyager dans le temps. Quand je dis que j'ai acheté une Maserati il y a 30 ans, je veux juste dire que je n'ai pas fait l'erreur d'acheter une Honda Civic, vitres teintées avec un gros système de son Boom Boom Boom en sortant des bancs d'école. Trop de gens l'ont fait en pensant que c'était normal, la suite des choses, et qu'il fallait montrer qu'on avançait bien dans la vie. Il fallait dépenser pour montrer que nos choses allaient bien 🙄 L'argent que je n'ai pas engouffré dans cet achat a fait boule de neige à travers les années. Un jour, dans 10 ans peut-être, je vais acheter cette belle rutilante voiture, sans regret et sans sacrifice puisque ce sera seulement avec les intérêts composés. Je vais alors voyager dans le temps, revenir en arrière avec une petite pensée pour l'homme frugal que j'étais et lui dire "merci"... J'ai aussi une petite pensée en ce moment pour ce vieux monsieur que je croisais presqu'à chaque jour en quittant mon travail d'été, lorsqu'étudiant, dans ma vieille Renault Alliance rouillée. Les cheveux blancs, complet d'été beige, il quittait environ aux mêmes heures que moi, mais dans une belle Ferrari Testarossa (je répète, c'est la fin des années '80 😂 ). Bref, je trouvais ça tellement injuste à l'époque... je comprends beaucoup mieux aujourd'hui !

Ne pas se priver Une des expressions qui me fait bien rire. Une des plus contre-intuitives. Je ne veux pas me priver . Pourtant, tous ceux qui ne veulent pas se priver à court terme finissent par se priver plus que les autres, à long terme. On ne veut pas faire de sacrifices, donc on ne fait pas de budget pour ne pas regarder la vérité en face. On ne priorise pas. On finit par rêver à plus, mais on continue le cycle de "plus tout de suite" et "moins à long terme" pour combler nos désirs immédiats.


On parle souvent de voiture et de voyage pour les "privations", mais certaines petites dépenses peuvent devenir assez importantes. Je pense au café quotidien (bon, peut-être moins quotidien depuis qu'on travaille à la maison ...). Certains consomment 2 cafés lattés par jour. À $5 chez le barista cool du coin, ça fait plus de $200 par mois ... ou $2,500 par année ! Imaginez-vous dans 20 ans et, maintenant, faites un "back to the future" pour effacer cette habitude. Vous aurez alors (dans 20 ans... c'est compliqué voyager dans le temps!!!) de quoi vous offrir plusieurs voyages première classe au Costa Rica où vous pourrez siroter bien des lattés ...


Ma femme m'a montré le blogue de Retraite 101 dernièrement : Une coupe de cheveux à $15,000 !!! Monsieur R101, qui se coupe les cheveux lui-même (comme moi depuis 6 mois...), a calculé les économies qu'il a faites depuis 20 ans en évitant les salons de coiffure grâce à sa tondeuse électrique. $15,000 !!! Il peut maintenant aller se faire couper les cheveux à Paris une fois par an pour les 20 prochaines années ! (fait cocasse, je vais toujours me faire couper les cheveux dans le pays où je suis en vacances. C'est souvent cocasse -et stressant- expliquer ce qu'on veut. Je me suis retrouvé en blond à Tokyo, on avait mal compris le mot "mèches"...). Donc Monsieur R101 a voyagé dans le temps pour ses coupes de cheveux, et elles valent aujourd'hui $15,000. Un autre pourrait appliquer cette logique pour couper dans le café quotidien. On pourrait passer de 2 lattés à 1 seul, sauver $110 par mois... mais se faire un cadeau de $54,000 dans 20 ans. Imaginez la liste "Back to the Future" qu'on peut se faire avec cet outil (taux de 7%, sur 20 ans) : Coupe de cheveux (example retraite 101): $15,000 Café ($110 par mois) : $53,000 Communication (cellulaire, câble, internet ... disons $100/mois) : $50,000 Auto, $1,000 par mois : $492,000 On est déjà rendu à $610,000. Je suis certain que vous pouvez trouver 2-3 autres postes de dépenses, comme les sorties ou les vêtements, pour faire monter ce montant vers les 7 chiffres. De un, l'exemple ci-haut est sans compter que la différence entre "dépenser" et "économiser" est encore plus grande. Si vous dépensez $610,000 vs économisez $610,000, la différence est $1.2 million. De deux, au bout de 20 ans, juste les intérêts sur les économies de ne pas avoir acheté de voiture (ou de deuxième voiture) sont de $34,000 ... de quoi acheter une voiture neuve à chaque année, juste avec le rendement sur votre capital !

De la petite bière L'autre analogie que je peux faire avec voyager dans le temps est ma consommation de bière au Cegep. Si je pouvais revenir en arrière et réduire le nombre de pichets de bière diluée acheté à mes "amis", alors ma cave à vin aurait été mieux remplie...

Mais on ne peut pas tout couper dans le seul but d'en avoir plus un jour. Est-ce que boire un Château Lafite seul dans 10 ans est mieux que quelques bières entre ami(e)s il y a 30 ans ? Peut-être pas. Je suis peut-être frugal, mais tel que discuté auparavant, je ne suis pas frugaliste pour autant. Il faut simplement être conscient de ses choix, et de leurs impacts.

En gros, ce que je veux dire, c'est que nos choix passés ont un impact tangible aujourd'hui, et qu'en conséquent nos choix actuels auront un impact dans le futur. "Ne pas se priver" finit toujours par nous rattraper, et qu'il y a un moment pour tout. Le RV rêvé de Gaétan pis Raymonde peut donc attendre un peu si leur emploi du temps ne leur permet pas d'utiliser cet achat 'à fond Léon'. Il faudra peut-être aussi trouver une alternative à l'achat de la motoneige et du motocross si ces achats mettent en péril l'achat du RV dans 10 ans. Gaétan, Raymonde, tenez-vous en avertis.


Le futur, c'est maintenant. Pour reprendre un proverbe chinois d'un de mes blogues qui est aussi le moto de Les Ingénieux "Le meilleur moment pour planter un arbre était il y a 20 ans. Le deuxième moment est maintenant !". Alors offrez-vous un voyage dans le temps. Prenez le temps de bien vous imaginer dans 10, 15 ou 20 ans, où vous voulez être, ce que vous voulez faire et revenez alors dans le passé, donc maintenant (!), et faites les choix qui s'imposent pour ne pas amputer votre futur (cette dernière phrase n'a pas été commanditée par la SQDC).



700 views0 comments

Recent Posts

See All

Comments


bottom of page