top of page
  • Writer's picturele millionnaire invisible

Taxons le 0% !

Updated: Sep 13, 2021

Après la crise du crédit et la crise sanitaire, voici la crise fiscale. Nous entendons déjà Québec Solidaire crier haut et fort "Taxons les riches". La solution la plus facile et la moins originale. On va même jusqu'à avancer qu'une grande majorité de gens serait pour taxer le 1%. Ha ! Tiens donc. Je suis même prêt à parier que 99% des gens sont pour 😂

Qu'est-ce qu'un riche ?

"Taxons les riches" ! "Taxons là où est l'argent" !


Même si on avance cette solution depuis des siècles, on ne s'avance jamais sur la définition de richesse.


Selon le Larousse, est riche une personne "qui a de la fortune, des biens importants". La définition n'est pas quantifiée. Cela laisse donc à penser que la richesse est relative, et qu'elle est aussi propre à chacun.


Selon Luc Ferrandez, mon gauchiste favori, être riche c'est avoir $50,000 (dit-il à la blague, mais on sent qu'il est sérieux...). Pour Québec Solidaire, selon le plan "se lever ensemble", être "riche" c'est posséder des avoirs évalués à plus de $1 million. Si ce n'était que de QS, ces vilains capitalistes, qui se sont enrichis pendant la pandémie, devraient payer leur juste part... même si le 1% paye déjà presque 20% des impôts au Québec.

Mais comment devrions-nous mesurer cette richesse. Est-ce avec le salaire, comme un multiple du salaire moyen ? Mais si on ne travaille pas, alors les revenus passifs ? Que fait-on des actifs ? Notre McSween national s'amuse trop souvent à dire haut et fort que le gouvernement ne se base que sur les revenus pour déterminer la richesse. Cesse de tenter le diable McSween, "Be careful what you wish for" !

Taxons la dilapidation ! "Il faut prendre l'argent là où il se trouve: chez les pauvres. D'accord, ils n'en ont pas beaucoup, mais ils sont si nombreux !" - Le sourire, 1902, de Alphonse Allais. En ce début de crise fiscale, on peut comprendre qu'une hausse de nos impôts est à prévoir. Qui, comment et quoi taxer, telle est la question. Mais pourrait-on pour une fois trouver une mesure plus originale que de toujours taxer les mêmes ?

Par exemple, je me demande parfois si taxer ceux qui dilapident le capital ne serait pas une meilleure solution que de taxer ceux qui l'accumulent. Car, voyez-vous, s'il y avait moins de cigales qui vivaient au jour le jour, il y aurait eu moins de PCU. S'il y aurait eu moins de PCU, alors on ne demanderait pas aux fourmis de rembourser le déficit actuel...


De plus, la contradiction de nos élus ne cesse de m'étonner. D'une part, on parle de l'importance de l'environnement et de mieux consommer. Mais dès qu'on a un signe de ralentissement économique, alors sortez la presse à billets, il faut "sauver" l'économie qui, elle, est basée sur la consommation. Et quand vient le de sauver l'économie, alors là bravo. Nos gouvernements ont été tellement généreux pour empêcher une correction qu'aujourd'hui, en pleine crise : 1. On manque de bois ! Les prix ont augmenté de 400% en 1 an. 2. La demande élevée de voitures neuves fait bondir le prix de l'acier... 3. ... et est suivi d'une pénurie de microprocesseurs (boni: article intéressant de Daniel Germain sur la hausse du coût des réparations automobiles)

4. Le chlore pour vos piscines se fait rare

6. On manque de filets de poulet et de sachet de ketchup dans les restos ! 7. On rationne l'essence 8. On est en pleine surenchère immobilière...

9. ... et on a une pénurie de main-d'oeuvre


Même CNN a fait une liste pour rappeler aux gens ce qui est difficile à trouver. Si vous regardez pour un ski-doo, il est déjà trop tard.


Parce que cette crise a été amplifiée par le fait que la majorité des gens n'ont aucun fonds de réserve. Parce que nos gouvernements ont été trop généreux avec l'argent des contribuables. Parce que la baisse des taux encourage les gens à s'endetter encore plus tout en enrichissant ceux qui ont des actifs, alors je dis: "taxons le 0%".

Taxer le 0% !!! Vous pensiez avoir mal lu ? "Aille chose, tu voulais tu écrire 1% ?!?". Ben non, je veux bel et bien dire 0%...


Voyez-vous, je suis pu capable de voir des pubs de voitures et de picks up offrant du 0% de financement pendant 308 mois ... des 2e et 3e chances au crédit ... des taux hypothécaires variables qui sont presque négatifs ... des motos et RV qui se vendent sans paiements ni intérêts avant 2048 ...


Nos gouvernements semblent ne pas comprendre ce qui se passe alors que ce sont eux- mêmes qui envoient les chèques et baissent les taux d'intérêts à des niveaux records. Ces mêmes gouvernements qui accusent les "spéculateurs" de profiter de la pandémie, sans même réaliser que c'est justement la baisse des taux qui fait monter le prix des actifs... Alors j'ai eu une idée pour eux. Faites d'une pierre deux coups et ... taxez le 0%.

Qu'est-ce que mon "taxez le 0%" ? C'est l'ajoute d'une taxe covid en taux de, disons, 2% sur tous les taux de financement ridiculement bas.


Par exemple, les taux de financement à 0% offert à chaque pause commerciale par Guillaume Lemay-Thivierge. Ce taux deviendrait "0...+2%". Brick devra liquider son inventaire infini d'électros à un taux de "0+2"%. Finis les 84 mois de financement à 0% pour un pickup. Alors si tu veux te péter les bretelles avec ta PCU et acheter un camion dont tu n'as pas les moyens pour impressionner ton boss qui juge les gens à ce qu'ils conduisent... ben paye mon Gérard, ou garde ton char.


Comme les gens dépensent plus qu'ils épargnent, ça ne prendra pas une grande taxe de financement pour rembourser ce covi-déficit.

Le Canada et les USA ne taxent pas bcp la consommation... encore moins le financement !

Un peu comme taxer le sucre

Taxer la surconsommation serait un peu comme les pays qui taxent le sucre pour faire d'une pierre deux coups : payer les soins de santé et réduire le taux d'obésité.


Au Mexique, où le taux d'obésité infantile est le plus élevé au monde, une taxe sur les boissons gazeuses et la malbouffe de 10% a été imposée. Elle a fait baisser la consommation de boissons de sucre ajouté d'environ 15% après la première année. Jouer avec le portefeuille des gens influence grandement leur comportement. Qu'on pense aux contraventions pour limiter la vitesse sur l'autoroute, ou pour limiter les attroupements de gens pendant la pandémie. Taxer la (sur)consommation aura un effet notoire sur le comportement des gens. Si vous voulez "freiner" les excès de consommation, il faudrait penser à taxer le financement ... comme si c'était du sucre !

Contre-intuitif

Parfois les solutions sont contre-intuitives. Par exemple, les mesures de contrôle des loyers pour aider ls gens à faibles revenus. Cause noble au départ, à long terme ces mesures créent des problèmes, dont celui de décourager la construction et la rénovation. Avec moins de loyers disponibles, contrôle du prix ou non, l'effet de rareté l'emporte. Au final les gens qu'on voulait aider se retrouvent sans loyer...


Tel que discuté ci-haut, on veut "sauver" l'économie et aider les gens affectés par la pandémie. Objectif noble. On baisse les taux et on imprime de l'argent. Résultat, on crée de l'inflation, ce qui aide au final ceux qui ont des actifs... Une fois avoir payé ses taxes et impôts sur son salaire, on a deux choix: épargner ou dépenser. À trop vouloir taxer ceux qui épargnent, on risque d'encourager ces derniers à dépenser. Et une fois que tout le monde se sera appauvrit à acheter des pickups et des bébelles faits à l'étranger, et bien il ne restera plus grand chose à taxer...

C'est contre intuitif mais il faut aider les gens à s'enrichir, pas à dépenser. Je pense plutôt qu'il faut taxer le "sucre" (ou taxer le 0%) et encourager les gens à se bâtir un fonds de réserve. Car la santé financière de notre économie, d'un pays ou d'un individu, passe par son épargne, et non par ses dépenses.


Je suis bien ouvert au débat à taxer certaines formes d'actifs qui peuvent passer sous le radar. Mais svp, cessons la rhétorique "taxons les riches" si on veut faire avancer ce débat !


Débat de conclusion: doit-on vraiment continuer de subventionner l'achat de voitures électriques ? Le crédit d'impôt pour le transport en commun n'est plus offert depuis 2019 (ce qui serait beaucoup plus vert qu'une voiture électrique) mais on offre jusqu'à $13,000 de subventions (nos impôts!) pour l'achat d'une voiture ?!?

569 views1 comment

Recent Posts

See All

1 Comment


po.dybman
May 24, 2021

Habituellement, le chant de guerre de la gauche, c'est de taxer les fruits du capital comme ceux du travail afin de remettre à égalité ceux qui possèdent et ceux qui font. Auquel cas, tous les revenus seraient considérés de la même façon au regard de l'impôt et ça ne changerait pas grand chose pour le mouvement FIRE.


Ça n'empêcherait pas de taxer en plus le "0%".


Mais mettons que quelqu'un de plus radical se pointe et souhaite taxer le capital dormant. Les REER et CELI, instruments de la classe moyenne par excellence ainsi que la résidence principale ne serait pas compté. Ça laisse la place à plus de taxes que les revenus, mais c'est sûrement possible de s'en sortir sans…


Like
bottom of page