top of page
  • Writer's picturele millionnaire invisible

Le Chiffre Magique

Updated: Mar 27, 2021

J'ai participé à quelques "Meeting FIRE" dernièrement organisés par Modest Millionaires. Je trouvais très intéressant et inspirant ce mouvement vers l'indépendance financière. Certains participaient pour apprendre à faire un budget, d'autres pour trouver des conseils pour épargner ou seulement pour se rassurer que les sacrifices en valent la chandelle. Les panélistes étaient variés. Il y avait Julie de PlanifRetraite, Les Ingénieux, Le Jeune Retraité et La Sorcière Frugale. J'ai aussi apprécié la période de questions qui nous a tous permis de répondre selon notre philosophie. Par contre, une drôle de question est revenue souvent: "Quel est le chiffre magique..." ?

Pour le cryptogramme de la Sagrada Familia, ce chiffre magique est 33

Les Frugalistes Je crois que LA question, la recherche du Saint Graal, était surtout posée par les frugalistes. Comme je le disais dans un blogue précédent, je crois qu'il y a une énorme différence entre une personne frugale et un frugaliste. Ce dernier veut atteindre l'indépendance financière rapidement et est prêt à tout pour atteindre son but : arrêter de travailler le plus tôt possible. Bon, il y a des nuances de gris, mais je crois que les frugalistes sont plus intéressés au but qu'au parcours... Peut-être me trompè-je !


Le Chiffre Magique : Taux d'Épargne / Dépenses / Magot Nécessaire Ce furent les premières questions à la fin du panel. Quel taux d'épargne faut-il pour devenir financièrement indépendant ? Quel est le niveau de dépenses à maintenir ? Quel est le montant nécessaire pour prendre sa retraite ? La réponse à toutes ces questions est ... ça dépend ! Quel âge avez-vous ? Si vous commencez à épargner à 20 ans vs 60, le taux ne sera pas probablement pas le même. Quel est votre revenu ... parce que la réponse est sûrement différente pour M. Louis Vachon. Quel est votre style de vie, vos obligations ? La réponse n'est pas la même si vous êtes un couple sans enfants que si vous en avez cinq et avec des personnes à charge. Pour un jeune frugaliste pur et dur, il y a probablement un taux et une formule magique qui font en sorte qu'on peut calculer au jour près le moment où on atteint une "indépendance financière" et qu'on peut crier "Bingo" lorsqu'on y parvient. C'est vrai que cet article sur le blogue de Mr Money Mustache est assez solide mathématiquement parlant pour supporter ce concept. Mais, vous avez deviné, même si je suis en finance, mon approche pour l'indépendance financière passe plus par la philosophie que par les chiffres. Né l'année du rat, je prévois toujours le pire des scénarios. On a tous des projets qui, au final, coûtent plus chers que prévus. Mes petites start-up peuvent en témoigner. De plus, on est aussi tous sujet à des accidents de parcours qui sont hors de notre contrôle. Du mouvement FIRE, je suis beaucoup plus "FI" que "RE". L'indépendance financière c'est beaucoup plus que d'avoir accumulé assez d'argent pour dire "bye bye boss". Enfin, si jamais vous devenez millionnaire ... So what? Qu'allez-vous faire ensuite ? Être millionnaire, c'est pas toujours drôle. Ça veut dire conduire une vieille voiture rouillée, faire les travaux dans la maison soi-même, user ses choses longtemps, réparer ses vêtements troués, etc. En plus, ce n'est pas le genre de choses qu'on peut crier sur les toits. Ou bien matante Monique trouve que vous pétez plus haut que le trou, ou bien le beau-frère va vous dire à voix haute, devant tout le monde "Ouin, tout un millionnaire, même pas capable de s'acheter un char neuf (avec un gros Hahaha bien gras)".


Le look change avec l'argent ? Pas toujours :-)

Une livre c'est 3500 calories J'ai été un peu inspiré par cet article sur Guy Bourgeois, un conférencier d'expérience, décrivant comment il avait fait pour perdre 75 livres de façon permanente. À 50 ans, 240 livres (pour 5'-6") et avec un mauvais bagage génétique, il a finalement décidé de se prendre en main. Il a fait ses recherches et a appris qu'une livre était l'équivalent de 3500 calories.


Comme pour un budget, il a fait un plan... "Je me suis mis à calculer les calories et à appliquer un régime de 1800 calories au quotidien. Ce régime m’a permis de perdre 75 livres en un an et demi. Lentement, mais sûrement...". Les parallèles avec la santé "financière" sont plus que frappants: - Lentement mais sûrement. - Ce n'est pas l'apparence mais l'aspect santé qui le motive. - Le secret de la persévérance: la gestion des calories, c'est maintenant réglé dans sa tête. - On doit arrêter de penser qu'on peut perdre du poids rapidement. - Il a coupé les desserts chaque jour, mais craque parfois pour une gâterie. - Ça prend quoi pour réussir ? De la discipline...


L'important c'est le chemin, pas le but J'ai lu récemment le livre de Jean-Sébastien Pilotte. Livre tout aussi intéressant que ses articles de blogue, il y avait plein de chiffres instructifs et des formules pour calculer ce que les frugalistes recherchent, même si tel n'était pas le but du livre en soit. Je ne veux rien enlever aux calculs détaillés et recherchés de Jean-Sébastien, loin de là, mais de façon complémentaire, je veux simplement dire que, selon moi, le chemin pour parvenir à l'indépendance financière est plus important que le but. Je suis devenu millionnaire un peu comme Guy Bourgeois a perdu du poids. Lentement mais sûrement. J'ai contrôlé mes dépenses sans en faire une maladie, tout en me permettant de petites gâteries de temps à autre. Surtout, j'ai persévéré car mes habitudes de consommation sont devenues "réglées dans ma tête" avec le temps. Peu importe son âge, son revenu, son style de vie et/ou ses obligations, l'important est de prendre ses finances en main et de prendre conscience de ses choix et de leurs impacts. De ne pas succomber à des achats impulsifs ou excessifs. D'être comfortable et de retrouver les plaisirs de vivre selon ses besoins et non pour épater un voisin. Le reste va suivre naturellement, à son rythme. L'indépendance financière passe en tout premier lieu par une saine gestion de son budget. Je vais probablement travailler jusqu'à 80 ans. Être millionnaire ne change absolument rien à ça, et cela n'a jamais été mon but. Je le répète: "Vous êtes millionnaire, so what?". Si le chemin pour devenir millionnaire a été pénible, atteindre son but ne sera pas la gloire. Le chemin est un apprentissage qui comporte des hauts et des bas, et durant lequel on apprend à être fier de chaque accomplissement. Vous savez, Guy Bourgeois n'a pas un corps d'athlète malgré tout, mais il a raison d'être fier. Alors, à tous ceux qui gèrent leur budget sainement, peu importe où vous êtes rendus dans votre parcours, je vous dis bravo, passons du mouvement FIRE au mouvement FIER 😉



1,483 views2 comments

Recent Posts

See All

2 Comments


Philippe St-Jacques
Philippe St-Jacques
Dec 06, 2020

Tu as bien raison que le chemin est 1000 fois plus enrichissant (autant au sens philosophique que pécunier). D'ailleurs j'ai cru comprendre qu'une fois parvenus à leur chiffre magique et après avoir dit bye bye boss, les frugalistes font face à un spleen. Ils croient qu'une fois le mur franchi ils doivent se réinventer et se cherchent alors qu'au fond nous restons foncièrement les mêmes individus _avant_ et _après_.

Like
le millionnaire invisible
le millionnaire invisible
Mar 22, 2021
Replying to

Je viens de lire sur le Coast FIRE.


Situation où on a plus besoin d’épargner pour sa retraite. On peu prendre plus de vacances, ou dépenser tout ce qui rente sans remord 😉

Like
bottom of page