top of page
  • Writer's picturele millionnaire invisible

Le chalet

L'automne est ma saison préférée. J'adore les couleurs, le temps plus frais qui permet de longues ballades, les odeurs de feuilles mortes et de la terre mouillée, et il me semble que le café est tout simplement meilleur (surtout le "mélange automne" de la Brûlerie St-Denis). L'automne, c'est aussi la saison où, à chaque année, on se demande si on ne devrait pas acheter un chalet ...

Attention aux achats "coup de coeur" !

Ma blonde, une vraie balance...

Ma blonde est balance (signe astrologique). Elle veut quelque chose un jour, le lendemain c'est tout le contraire. Une chance qu'elle réfréchit longtemps avant de faire des achats et qu'elle est frugale car sinon il y aurait de mauvais achats. Au moins, là, c'est tout le contraire et c'est même elle qui m'a mis sur le droit chemin de l'indépendance financière.


Le chalet est un sujet qui revient souvent dans nos conversations. On aime tous les deux l'automne et cette saison est propice aux sorties à l'extérieur de Montréal. Un jour, on trouve l'achat d'un chalet ridicule pour de nombreuses raisons. L'autre, on se dit qu'on est peut-être rendu là ! Je me rappelle d'un week end (w-e) en ballade ou on 'riait' des gens qui achetaient un chalet sur un coup de tête. On faisait le parallèle avec les gens qui sont en voyage dans le sud et qui pensent acheter une résidence pour leurs vieux jours juste parce qu'ils ont passé deux belles semaines au soleil. Nous, bien sûr, on est au-dessus de tout ça. On est simple et raisonnable ... ben pas plus tard que trois rues plus loin, perdus dans un cul-de-sac, il y avait un beau chalet en bois à vendre sur le bord du lac. Le style de chalet qu'on a vu dans les trois premières saisons de l'émission "Les Pêcheurs".


Et bien cinq minutes plus tard, on était sur le terrain, en train de téléphoner à l'agent d'immeuble pour faire une visite. Heureusement, on a eu le répondeur (!) et l'agent ne nous a jamais rappelé. J'ai fait mon fouineux et regardé à l'intérieur par les fenêtres pendant que ma blonde me disait de pas faire ça. Vieux, il avait plein de rénos à faire, je voyais mille et un problèmes. Bref, il était parfait :-)


Mais bon, aussitôt repartis, moins de 10 minutes plus tard, on a éclaté de rire dans la voiture et on se disait combien on était drôle. On parle des autres, combien c'est une mauvaise idée et on est à un claquement de doigt d'en avoir un, juste à cause d'une belle ballade en saison. On sait bien que, pour nous -et pour bien du monde- l'achat d'un chalet est un des pires achat qu'on peut faire ... après le VR ou la roulotte. C'est un peu comme l'achat d'un time-sharing, sans sharing.

Ha ! Le chalet ...

Acheter en double

La duplication dans les achats est une des raisons pour laquelle acheter un chalet ne fait pas de sens financièrement.


Premièrement, il faut acheter les meubles. Si vous avez un vieux chalet qui a besoin d'amour, un "vrai" chalet selon moi, alors vous pouvez acheter des vieux meubles sur Kijiji. Ça va avec le look ! J'ai vendu la poubelle que mon voisin laissait traîner sur Kijiji (!) à quelqu'un qui, comme moi, adorait Kijiji. Pendant notre longue discussion (Kijiji crée même des liens !), il me disait qu'il venait d'acheter un vieux chalet pour y passer ses vieux jours et qu'il achetait tranquillement de vieux meubles sur Kijiji pour le meubler, pas chers. Je lui ai même montré mes raquettes en babiche et quelques antiquités pour l'aider dans sa déco ! Par contre, si vous avez un chalet moderne, de type maison Bonneville (ouvrir le lien à vos propres risques...), alors vous ne pouvez pas le meubler avec ce vieux canapé carotté dont les coins ont été endommagés par les griffes d'un chat il y a 15 ans. Non, ça prend du neuf. Ça prend aussi des objets de déco tendance, un beau frigo et un poêle en stainless, un lave-vaisselle, un ensemble laveuse-sécheuse parce qu'il faut aussi tout laver en double, etc.


Hormis les meubles, il faut aussi faire l'épicerie en double avec les pertes qui s'y rattachent. On ne va pas traîner le ketchup pis la moutarde chaque week-end ! Le lait aussi, les oeufs, les fruits et les légumes ... ça fait beaucoup de nourriture périssable à gérer !


On loue habituellement un chalet du lundi au vendredi pour éviter le trafic dans les deux sens (c'est vraiment drôle de se rendre au chalet le dimanche ou revenir en ville le vendredi quand la route inverse est congestionnée ... désolé, mais regarder cette pratique stressante et frustrante d'aller se mettre dans le trafic pour aller "se reposer" me fait toujours rire). On apporte notre bouffe au repas près, donc rien à gérer à long terme et aucun gaspillage.


Finalement, il y a aussi l'entretien et autres services en double. Se rendre au chalet pour réaliser qu'il faut couper du gazon, couper du bois, réparer le balcon ou le quai n'est pas très attirant. Il faut aussi s'occuper du puit et des égoûts. Quand on n'a que le w-e pour faire quelque chose, on n'a pas une minute à perdre. Le cabanon est à refaire, l'eau qui coule un peu du robinet, se demander si les trois jours à -20 C ne vont pas faire éclater les tuyaux, ce sont des tracas qu'on n'a pas en location. Le compte de taxes est en double, et pour plusieurs on ne peut vivre sans le câble ni Internet, donc d'autres frais qui s'accumulent. C'est sans parler des assurances qui demeurent élevées puisque personne ne vit au chalet à temps plein, ce qui est jugé plus risqué.


Tout ça pour "aller se reposer" alors qu'on stresse déjà vendredi pour y aller et qu'on passe le w-e à trouver une stratégie pour éviter le trafic pour revenir en ville. Quand c'est rendu que tu quittes le samedi matin à 6 heurepour revenir le dimanche midi, c'est pas bon signe ...

"Chalet" moderne, cher à meubler

Un chalet, ça "attache"

"Être rendu là", c'est l'argument qu'on se pose le plus souvent ma femme et moi quand on parle de chalet. Est-ce qu'on va y aller souvent et longtemps à chaque fois ? Va-t-on mettre nos voyages de côté ? Il faut se le dire, quand on est "obligé" d'aller au chalet pour voir si tout est correct ou parce qu'on n'y est pas allé depuis un mois, c'est moins le fun. Quand on a un chalet, on veut en profiter, ça veut donc dire qu'on y pense deux fois avant d'aller en voyage. Si vous voyagez 2 à 3 fois par année, ou que vous aimez découvrir de nouveaux endroits au Québec ou ailleurs, le chalet limite un peu. On est "pris" pour aller au même endroit.


Si vous aimez aller au même endroit, que vous pouvez travailler de la maison et que vous comptez bientôt y être à temps plein, alors peut-être. Dans ce cas, il faut acheter "le" chalet, celui qui a du terrain et qui offre une vraie paix d'esprit ... car on ne veut pas se retrouver entre deux chalets qui sont loués sur AirBnB avec des partys et des "seas doos" chez nos voisins chaque w-e ! La paix d'esprit prend plusieurs formes ...


De notre côté, on aime bien voyager. Le chalet serait un boulet. On aime découvrir des coins perdus, de nouvelles cultures, parler aux gens, découvrir comment ils vivent au jour le jour. En écrivant ces lignes, je pense curieusement au Cambodge que nous avons adoré. Nous étions dans un food-court local, dans une rue, quand une jeune fille nous a approché pour nous vendre une carte postale. Au lieu d'acheter une carte, nous lui avons offert un repas. Elle était super contente et nous avons "connecté". Elle nous parlait de sa vie au Cambodge et nous lui avons raconté la vie au Canada, la neige, le froid l'hiver, etc. Ce fut un dîner mémorable...

Superbe sourire !

Coûts pour y aller

On n'a pas de voiture. On l'a répété à plusieurs reprises et je ne vous lâcherai jamais avec ça, c'est ce qui nous a permis de devenir millionnaires, selon moi.


Mais si on achetait un chalet, il nous faudrait indubitablement une voiture. Ça vient presque doubler les coûts (une voiture, c'est l'équivalent d'une hypothèque de $165,000). Ce n'est pas tant l'essence, l'entretien et les pneus, mais le fait qu'on paye les frais d'utilisation tous les jours même si on ne s'en sert que les w-e. On paye les assurances et l'immatriculation tous les jours pour un véhicule qui passe 5 jours sur 7 dans le garage...


L'émission "L'indice McSween" de notre comptable sympa résume aussi très bien l'impact de l'achat d'un chalet ... et aussi des points à regarder avant de se lancer dans ce projet.

Un samedi soir en plus, 3:30hres aller-retour chaque week-end.

Pourquoi ne pas acheter plus gros, en ville ? "La paix" prend plusieurs formes. Vous n'êtes pas content dans votre condo et vous avez besoin de plus d'espace ? Vous habitez un quartier que vous n'aimez pas et vous pensez que changer d'air vous aiderait ? Avant d'acheter un chalet pour vous évader, avez-vous songé à acheter une "meilleure" propriété principale ? Vous avez un condo qui vaut $335,000 qui en plus est loin, il vous faut une voiture ($165,000 équivalent en hypothèque) et vous conptemplez l'achat d'un chalet de $250,000 ? C'est quand même l'équivalent de $750,000 ! Peut-être que l'achat de votre "condo de rêve", plus près de votre lieu de travail, compenserait le besoin de s'engouffrer dans le trafic chaque w-e ... et ce condo devrait en principe s'apprécier, contrairement à votre -ou vos- véhicules.


J'écris ce texte en revenant d'une longue marche sur le Mont-Royal. On a commencé sur la rue St-Denis, ensuite la montagne, on est descendu dans Outremont faire du lèche-vitrines, pris un café dans le Mile-End pour rentrer en Bixi en achetant des légumes chez Valmont ... et un dessert chez Première Moisson (les pauses dessert sont rares avec ma blonde, donc j'en ai profité !). En me promenant dans les petits sentiers du Mont-Royal, je me disais que la "nature" n'est pas bien loin quand on veut faire une escapade. Je dis souvent à mon père, qui n'aime pas la ville et rêve d'une maison sur le bord du fleuve, qu'il y a justement le fleuve à quelques minutes de marche de chez nous ! C'est pas pareil qu'il me dit, ce n'est pas Tadoussac ou autre, mais la nature est là, et j'ai tous les bénéfices de la ville qui viennent avec. Il y a même des Bixi de dispo sur l'Ile St-Hélène et on peut y aller en métro. Tout est une question de perspective, ou bien il faut accepter qu'on ne peut tout avoir !

Upgrade du condo pour remplacer chalet et auto ?!?

Le gros luxe

C'est certain que pouvoir aller au chalet quand on veut est un luxe que tous apprécient. Je ne vous cache pas que j'aimerais bien posséder le chalet en page couverture et pouvoir m'y rendre quand ça me tente. Mais ce luxe a un coût, et ce coût nous éloigne de notre indépendance financière. C'est vivre selon nos désirs et non selon nos besoins.


C'est un peu comme la voiture. Tout comme la majorité des gens, j'adore les belles voitures. On y est bien assis, le design est séduisant, on peut "impressionner" la galerie, la voiture répond bien quand on appuie sur l'accélérateur, etc. La grosse BMW, la Mercedes, l'Audi à traction intégrale, on en veut tous une, merci à toutes ces publicités qui nous vendent l'importance d'avoir une voiture qui répond à nos besoins (!) et qui colle à notre personnalité (double !!). Quand je fais la ligne le samedi matin pour prendre ma location d'auto pour sortir de la ville, des fois je me dis qu'en avoir une dans le garage serait beaucoup plus facile, plus comfortable et plus efficace. Surtout une qui colle à ma personnalité ;-P Le chalet, c'est la même chose. J'entends plein d'excuses pour en posséder un. "C'est pour les enfants", alors qu'ils finissent par vendre quelques années plus tard car les enfants sont ben tannés d'y aller et préfèrent rester avec leurs chums d'ados. "C'est pour avoir la paix", alors qu'il faut être tassé comme des sardines sur l'autoroute pour s'y rendre et on finit par être entourés de voisins qui font plus de bruit qu'en ville. Ou, pire encore "c'est un investissement", alors qu'on serait peut-être mieux d'acheter un plex. Mais l'excuse du "je veux le mien car je peux y aller quand je veux" coûte très cher, même si c'est la plus honnête des raisons. L'instantané coûte cher, peu importe quoi. Un vol direct coûte plus cher qu'un vol avec escale. L'auto dans le garage coûte plus cher que l'auto partage ou le bus. Le resto ou la livraison de nourriture coûtentplus cher que faire l'épicerie et se faire à manger soi-même. Donc pour garder le cap su r l'indépendance financière, pour être un millionnaire invisible, faites des choix raisonnables, selon vos besoins. Ça demande un peu d'effort certes, mais la paix d'esprit de l'indépendance financière n'a pas de prix. Quand votre argent travaillera pour vous, vous pourrez aller où vous voulez, quand vous voudrez ... À moins de l'avoir gagné à la loto, comme je vous ai déjà dit, le processus pour devenir millionnaire est assez platte... mais continuez à faire quelques "sacrifices", vous êtes sur le bon chemin !

Ballade citadine

704 views2 comments

Recent Posts

See All

2 Comments


le millionnaire invisible
le millionnaire invisible
Oct 14, 2019

MrJack Je déteste Wix puisque je ne peux répondre aux commentaires... bon, c'est gratuit. Je vous envoie un courriel séparément. C'est vrai qu'un chalet familial c'est le fun. Mon grand-père en avait un, et on a gardé des souvenirs mémorables. D'une part, les familles ne sont plus ce qu'elles sont. C'est l'fun quand le chalet grouille de monde ! De deux, on peut toujours rendre visite au chalet familial sans y participer financièrement. Ce n'est pas un truc pour sauver quelques dollars, mais si on a pas d'enfant... Enfin, c'est souvent une mauvais idée d'être deux ou trois dans une aventure comme un chalet. Si vous avez des bonnes relations avec la famille (ou amis), garder vos obligations financières séparées ! L…

Like

MrJack Key
MrJack Key
Oct 14, 2019

Je comprends très bien les tendances maniaco-dépressives par rapport à l'achat d'un chalet... ça fait au moins 15 ans que je lutte pour ne pas en acheter un ;) Mon frère et moi avons passé notre jeunesse dans un chalet familial, où nos nombreux cousins et cousines venaient aussi passer l'été.. on se retrouvait 10-15 cousins à la fois... des beaux souvenirs. Mon frère en particulier a cette nostalgie qu'il projette sur ses enfants (j'en ai pas). Alors il me propose des chalets depuis des années... moi je suis semi intéressé, en majorité pour les raisons mentionnées dans ton article... pas le goût d'entretenir, pas le goût que ça devienne ma seule place de vacances, les coûts, etc.


Mais ça…


Like
bottom of page