top of page
  • Writer's picturele millionnaire invisible

Perdre $1 million sur un claquement de doigts !

Updated: Sep 13, 2021

Les blogues sur les finances personnelles portent essentiellement sur l'atteinte de l'indépendance financière. C'est bien beau tout ça, mais trop de gens pensent qu'atteindre un objectif d'épargne précis veut nécessairement dire bye bye boss. Ce serait dommage car, pour la plupart, ce serait comme perdre $1 million sur un claquement de doigts ...

Un emploi est un actif Plusieurs personnes considèrent leur travail comme un passage obligé, ou comme une forme d'esclavage, accompagné d'une "petite" rémunération pécunière. Pourtant une carrière est un actif. Certains y ont "investi" beaucoup de temps et d'argent pour y acquérir les connaissances et compétences nécessaires en vue de "vendre" leur savoir-faire ("Vous Inc. - Vous êtes une entreprise").

Hors, d'un point de vue purement mathématique, le salaire est un cash flow qui représente un investissement (un "discounted cash flow" (DCF), ou un "flux de trésorerie actualisé").

Par exemple, prenez quelqu'un qui a un revenu de $50,000 par année, soit $4,167 par mois. Avez-vous déjà songé à la taille d'un portefeuille de placement requis pour générer ce montant en dividendes ? Si on prend un fonds avec un rendement "garanti" de 5%, il vous faudrait un portefeuille de $1,000,000. Ce n'est pas négligeable !

Bon, c'est vrai que c'est quand même le fun quand c'est le portefeuille qui fait tout le travail à votre place 😁 mais avouez que c'est un peu ironique de recourir à plein de méthodes et sacrifices en vue d'économiser suffisamment pour atteindre un objectif... qu'on avait déjà au départ. Un emploi est une part importante du patrimoine, tout comme l'immobilier ou le marché boursier.

Un salaire est toujours mieux... que rien ! Je travaille toujours, pour plusieurs raisons ("Le Travailleur Retraité"). Travailler lorsqu'on a atteint une forme d'indépendance financière est assez intéressant. On a le luxe de quitter un emploi qu'on déteste, ou un patron qui est un un trou du... Mais, le "flux monétaire" du salaire offre plusieurs "options" intéressantes. Une de ces options : la diversification des actifs. Le salaire peut compenser les pertes sur vos placements. Par exemple, vous achetez $1,000 de FNB de façon mensuelle et systématique. Mais avec des taux zéro, des ratios cours bénéfices qui frisent les 30, vous vous dites qu'une correction de 25% est imminente et pensez cesser vos investissements ? Qu'à cela ne tienne. Si vous touchez un salaire, alors dites-vous que celui-ci peut "éponger" les corrections. Comment ? Et bien si vous achetez pour $1,000 de FNB chaque mois de façon systématique, une correction de 25% correspondrait à $250 sur ce placement. Hors, si vous travaillez, dites-vous que votre salaire peut "combler" cette correction. Vos placements systématiques semblent moins risqués lorsqu'on a un emploi... Une autre option: faire des folies ! J'imagine que si vous voulez arrêter de travailler tôt, c'est parce que vous avez des choses plus intéressantes à faire. Vous avez des projets ou des hobbies qui demandent temps... et argent. Mais avant de dire bye bye boss, vous êtes-vous déjà demandé ce que ce serait de dépenser 100% de votre salaire sans aucune autre préoccupation ? Vous aimez le vin, alors pourquoi ne pas vous offrir, comme folie, de tout dépenser votre salaire à la SAQ au lieu de quitter votre emploi ? Imaginez votre cave à vin au bout d'un an ! Mais peu importe votre hobby, avant de quitter votre emploi pour de bon parce que vous avez atteint votre objectif d'épargne, imaginez ce que vous pourriez faire si vous pouviez tout dépenser votre salaire, sans aucun regret !


Option 3: acheter du temps ! Fatigué de travailler ? La solution drastique serait de quitter son emploi "parce qu'on en a mis assez de côté". Mais avez-vous songé à travailler moins, prendre de longs congés ou une sabbatique, comme Modest Millionnaires ? Je dois avouer qu'après un séjour de 3 mois en back pack dans la poussière des Auberges de Jeunesse de ce monde, on est souvent bien content de retrouver son lit, sa douche et, parfois même, son espace de bureau. Passer sa retraite "en voyage" est souvent loin de ce qu'on voit sur Instagram. Commencer par essayer de longs congés, avant de tout quitter, est peut-être une bonne approche...


Option 4: la pension. Avec le salaire vient... une pension. Bon, rares sont les régimes de rentes à prestations déterminées, mais souvent l'employeur offre une "forme" de pension et/ou contribution qui n'est pas négligeable. Il ne faut pas oublier aussi la RRQ qui pourra, un jour, payer une partie de l'épicerie (!) si vous avez contribué assez longtemps. Comme la RRQ est plafonnée à environ $60,000 de revenus par an, si vous faites plus que ça, alors l'option 3 ci-haut est doublement à considérer...

Enfin, avec un travail il y a aussi les vacances. Bon, c'est seulement +/-20 jours par année, soit environ 345 jours de moins qu'être maître de son propre temps. Mais avec les 10 congés annuels payés par année, on est presque à 1 1/2 mois payé pour être à la maison. C'est sans compter que si vous avez opté pour l'option 3, vous avez probablement suffisamment de temps pour expérimenter ce que sera votre "full retraite" tout en profitant de la sécurité et de la flexibilité que vous procure votre emploi. Bref, une fois votre objectif d'épargne atteint, gardez en tête que le salaire est un actif qui vous permettra plus de flexibilité (ou luxe). Je crois que certains appellent ça le "coast fire", une situation où vous avez mis assez d'argent de côté pour vos vieux jours, mais où vous pouvez dépenser 100% de votre salaire sans mettre en péril vos projets "retraite"...

Quel est le meilleur âge pour perdre un million ? Un travail, un salaire ou un fonds de pension, ce sont plus que de simples petits montants hebdos ou mensuels. C'est souvent l'investissement d'une vie. Des années à trimer dur sur les bancs d'écoles et à développer des connaissances et un savoir-faire. Quand vous regardez le cash flow de votre emploi, pensez surtout au capital que celui-ci représente. Il fait partie de votre patrimoine, tout comme l'immobilier et le marché boursier.


C'est certain que ce serait dommage de travailler jusqu'à sa mort dans le seul but d'en avoir toujours un peu plus. Le but d'économiser est en partie pour se "payer" du bon temps. Mais quitter trop tôt a aussi un coût, surtout que la retraite est souvent plus intéressante sur Instagram que dans la vraie vie. Tout est une question d'équilibre.


La question (qui tue) est: "quel est le meilleur moment" pour dire bye bye boss sachant qu'on perd une bonne source de cash flow ? Tout comme pour les achats importants, comme une grosse voiture par exemple, le coût (de renonciation) est moins élevé en fin qu'en début de carrière. Donc pour prendre une décision éclairée, offrez-vous des pauses ou quelques luxes. Essayez maintenant, mais tranquillement, ce que vous pensez faire quand vous ne travaillerez plus. Car les vacances tout le temps, c'est pas toujours aussi rose que l'on croit, et la vie nous réserve parfois bien des surprises. Des bonnes... comme des mauvaises. N'oubliez donc pas de prévoir l'imprévu dans vos prévisions 🙃 Pensez-y bien et essayez des options pendant qu'il est encore temps. Car personne ne veut perdre $1 million... sur un claquement de doigts !!!



938 views5 comments

Recent Posts

See All

5 Kommentare


le millionnaire invisible
le millionnaire invisible
11. Aug. 2021

Réfléchir, c'est le but des articles ! Vous savez, voire ses amies au resto... j'imagine que parler de notre travail fait aussi partie de nos conversations. Chaque chose en son temps, vous avez le luxe d'être "zen" dans vos décisions.

Gefällt mir

vince2021
15. Juli 2021

J’ai pris l’option 3 depuis mes 38 ans et je regrette rien, j’ai commencé par prendre l’été au complet en vacance et ensuite je me suis trouvé un emploi 20h semaine. Ma blonde dit que je fais du temps partiel, mais je parle plutôt de préretraite. Les premier mois je fessais le calcul de combien je perdais par heure, jour,semaine, mois, etc à me payer du temps… mais ça fini par passé. Mes deux définitions de la richesse préférées


  1. Le nombrse de jours/ années que tu peux vivre avec ton actif.

  2. Savoir que tu en as assez.


Le 1 est facile à calculer mes le 2 est très personnel et n’est pas mathématique.


J’avais des anciens collègues dans le trouble…

Gefällt mir

elizabeth.beland
07. Juli 2021

Merci pour cet article super pertinent! C'est trop rare dans la communauté d'indépendance financière qu'on parle du coût d'opportunité de ne pas travailler. Changer la vision de l'emploi pour le voir comme étant un actif hyper rentable et avec risque minime qui offre une diversification de l'actif global, c'est mettre des mots sur un malaise que j'ai avec le RE de FIRE. (Même si j'aime l'idée d'avoir du temps à la maison en plus grande quantité, de profiter des plus belles années de mes enfants, je n'arrive pas à planifier d'arrêter de travailler, et tu m'aides beaucoup à concrétiser le pourquoi je n'y arrive pas!)

Gefällt mir

Jean-Sébastien Savard
Jean-Sébastien Savard
04. Juli 2021

Bonjour, Personnellement, la lecture de Liberté 45 m'a ouvert les yeux sur la différence entre retraité et Libre financièrement et je compte l'appliquer. Dernièrement, j'ai calculé que j'avais atteint CoastFIRE, je ne sais pas exactement pourquoi, mais ceci a changé le plaisirs pris au travail et mon attitude envers celui-ci. Lorsque la liberté financière sera atteinte, je ne compte pas arrêter immédiatement. Possible que je ralentisse ou prenne des vacances plus longues pour des projets particulier. Mon objectif n'est pas d'arrêter de travailler, mais de choisir ce qui me plait pour le travail. C'est toute une différence!

Gefällt mir

marie-eve legault
marie-eve legault
03. Juli 2021

Bonjour,


Super intéressant comme article. Je me questionne justement beaucoup ses temps-ci à savoir si je souhaite réellement quitter mon emploi à 40-45ans. Je n'y pas de passe-temps à part voir mes amies et manger au resto. Mon nouvel emploi me garanti un fonds de pension à prestations déterminées (2.25% de mes 5 meilleures années de salaire). Pour le moment, je vais continuer de travailler tant que je n'ai pas de projet en tête qui pourrait m'occuper à temps plein.


L'ingénieux a une réelle passion pour l'horticulture et songe à faire une réorientation de carrière même si ça serait moins lucratif.


merci pour l'article ! Cela fait réfléchir


L'ingénieuse

Gefällt mir
bottom of page